Pax Elfica : Compte-rendu de maîtrise, session 3

CR Session 3

Calendrier : S1 – Feurtak, 4ème jour du printemps

Séquence(s) jouée(s) :

  • Le sabotage du mariage (A2) :
    • On a donc repris sur cette séquence. D’un côté, Beremo, emmené au donjon, mais après un double-interrogatoire, entendu surtout comme témoin. Cependant, Turdan a parlé de gibier à l’auberge au Prévôt, qui a donc envoyé des gardes menés par un elfe raccompagner Beremo, mais officieusement dans le but de constater si oui ou non ils ont enfreints la loi. Quand ils sont arrivés à l’Auberge, ils ont fait une petite visite de courtoisie de nuit, et ont mentionné ce gibier. Le faux récépissé leur a été fourni et sera examiné par le Prévôt. Quand les caravaniers reviendront dans un mois et demi, ils seront interrogés à ce sujet (les PJ ne le savent évidemment pas). Ils ont constaté les dégâts, parlé un peu à Klaus, et sont repartis en soulignant que cela fait 2 fois cette semaine qu’ils entendent parler de l’Auberge.
    • Pendant que Beremo découvrait les joies de geôles, et avant l’arrivée de notre équipe d’enfaytés, nos autres amis se sont donc occupés de faire parler le malandrin (qui n’a aucune loyauté particulière envers Turdan). N’ayant pas d’indication précise à ce sujet, j’en ai fait un type habitué à voler pour le compte du baron des rats, qui a surtout eu le malheur de perdre aux cartes à l’auberge du Pont. Afin de ne pas se retrouver ruiné et même pour un peu de blé en plus, on lui a proposé un travail facile, en sous entendant également que c’était pour le bien de la ville (« Klaus est un collabo! »). Ils l’ont fait parler en usant de sagesse plus que de tenailles, même s’ils l’ont ligoté sans pitié sur une chaise, qu’ils ont déplacé dans la chambre de Rolovin pour la nuit. De là ils hésitaient sur la marche à suivre. Le tuer et le  mettre à côté du corps en bas ? Impossible éthiquement parlant. Le laisser filer et aller prévenir le Pont ? Pas vraiment l’idée du siècle. Par contre lui demander des infos sur le Pont, sa salle de jeu etc, ça paraissait une bonne idée dans l’optique d’une vengeance. Du coup Brenan, le malandrin, fréquente parfois une courtisane de la bas (il s’avérera qu’il en est éperdument amoureux, merci muses et oracles), quand il a accumulé assez d’argent pour aller la voir. On revient là dessus après la séquence suivante.
  • Le mariage de Birgit (P1) :
    • Après avoir résusi leur représentation, les PJ ont convaincu Friedrik, non sans que Rolovin ne se soit entretenu avec Birgit, faisant montre de subtilité dans sa suggestion que les dégats de la veille avaient probablement un rapport avec le mariage, tout comme le stock racheté le triple du prix par le Pont. Notons quand même qu’ils ont réussi le test demandé avec brio, et que donc la cause leur était quand même acquise en suivant le bouquin. Histoire d’en remettre une couche, notre barde ayant ses entrées chez Carmichael, il est allé gaché un peu la fête dans l’auberge concurrente, et si c’est assez mal passé aux yeux du meunier, ça a pas mal fait rire Birgit. Ça a également été l’occasion pour lui de revoir Turdan, manifestement sorti de prison assez vite. Une phase RP entre Birgit et Rolovin s’en est suivi.
  • Repérage à l’Auberge du Pont :
    • Suite à la discussion avec Brenan, Beremo se dit que les courtisanes, c’est l’occasion d’aller jeter un oeil de plus près à l’intérieur du Pont. Il va donc s’y rendre avec Bohd’var et Brenan (quelle erreur ^^).
    • Bohd’var va s’arrêter avant l’Auberge et se faire discret afin d’observer l’Arbre-guet en face de l’Auberge du Pont. Il ne s’est pas fait remarquer par les animaux. Tandis qu’il observe donc, Beremo et Brenan pénètrent la partie Ouest de l’Auberge du Pont afin de rencontrer une courtisane nommée Sophie. L’occasion pour Lena de remarquer le physique de Beremo et de parler un peu avec lui. Évidemment elle sait qu’il est de chez Jules de chez Smith en face, du coup elle va probablement en parler à son patron (et va mentionner la présence de Brenan, du coup). Étonnée qu’ils veuillent voir Sophie à deux, elle sera d’autant plus méfiante qu’ils paient une somme rondelette. Il ne va pas remarquer que les courtisanes sont situées au dessus de la salle de jeu.
    • Beremo va vite comprendre que les courtisanes sont assez surveillées. Sophie, si elle est agréable, semble un peu terrorisée quand il parle de se voir à l’extérieur, de l’aider. Il est là car Brenan sait qu’elle trouve sa patronne injuste. Il apprend qu’il peut leur arriver de sortir, sous surveillance. Également que certaines d’entres elles ont des visiteurs importants. Notamment Ermelinde. On frappe à la porte, c’est l’heure. Beremo se montre très courtois avec Lena.
    • Pendant ce temps, Bohd’var note l’arrivée du capitaine de l’armée elfique dans l’aile Ouest du pont, peu avant la sortie de Beremo (qui le croisera également). Pour eux, ça assoit l’idée que le Pont est de mèche avec les elfes.
    • Avec tous ces éléments, le soir, ils discutent de leurs plans et de faire un petit point :
      • Pour eux la relaxe de Turdan et l’elfe gradé croisé est la preuve que Carmichael collabore et a ses entrées chez les elfes. Il faudra donc probablement être plus subtil que « tout cramer ».
      • Il y a manifestement un espion à l’Auberge. Je me demande si je ne devrais pas m’en servir pour leur faire découvrir la Flèche ^^.
      • Le plan c’est de se renseigner avant la prochaine session afin de voir ce qu’ils pourront croiser avant de mettre a exécution leur plan : faire sortir les vivres sur des barques qu’ils auront préalablement accrocher sous le pont + détourner l’attention en réalisant une action contre les elfes qu’ils vont maquiller en action de La Flèche. Il faudrait mobiliser les forces de l’auberge du Pont ailleurs également. On en parle en intersession. Donner les vivres aux réfugiés peut permettre de monter en réputation chez eux, et d’avoir pourquoi pas une visite des sbires de Canaan.
      • Ils ne savent pas quoi faire de Brenan, et Rolovin va le convaincre d’aller dire toute la vérité à la garde. De toute façon il est tricard, il sera plus en sécurité entouré de soldats, surtout avec de quoi impliquer Carmichael. J’avoue n’avoir pas compris ce choix puisqu’ils ont établi que Carmichael avait la garde dans sa poche. Ils auraient au moins pu tenter le coup de « tu ne parles qu’à Tharivel » qui a quand même une affiliation à l’auberge. Parce que du coup Brenan s’y est rendu. Et n’est pas ressorti. De fait, on l’a écouté, regardé le registre, vu que Turdan était sorti de prison d’une manière pas super legit, prévenu le prévôt, qui a prévenu les elfes. Erisadan traitant avec le Pont, il a choisi de voler les souvenirs de Brenan, avant de l’enfayter. Il a comme cela des preuves contre le Pont, et des preuves contre l’Épée (puisqu’il y a quand même toutes les discussions des PJ sur comment aller se venger de l’auberge en question, et comment s’attaquer à des elfes et faire passer ça pour un coup de la Flèche).
      • Il faut que je relise comment sont stockés et indexés les souvenirs, et surtout s’ils sont effectivement consultés et consignés quelque part parce que là ça fait une sacré balle dans le pied.

Ressenti de mon côté du déroulé en vrac :

  • Grosse soirée roleplay, comme je les aime, 2 jets de dés, de la discussion, de l’immersion, des choix à faire, des choix qui vont avoir des conséquences que les PJ n’attendent à mon avis pas trop. Gros kif pour moi 😀
  • Les PJ n’ont pas fait le lien entre le gradé elfe et les courtisanes. Évidemment c’est facile de le voir de mon côté du paravent.
  • Mon but ce n’est pas de tuer les PJ, mais leurs actes ont des conséquences. Du coup, il faut bien que je me remette à jour sur le trajet des souvenirs une fois que les elfes s’intéressent à quelqu’un pour voir comment les exploiter. En tout cas ils se sont mis dans une situation pas ouf, parce qu’un ennemi a les moyens de les faire chanter. Peut-être que la curiosité du prévôt va pouvoir entrer en scène par ce biais. Bref je cherche des solutions diégétiques satisfaisantes.
  • D’autant plus qu’ils commencent d’entrée de jeu par claquer le Pont (ça fait 2 points de prospérité en une journée :D). Du coup on va voir si la tendance se confirme, mais ça rapproche le meurtre attribué à Klaus sur le calendrier.

Évolution des jauges et factions :

  • Ifriers : Ils vont probablement contacter Rolovin puisque l’Épée a obtenu d’organiser le mariage.
  • Elfes : le degré de suspicion augmente
  • Auberge de l’épée : pas de gain sur la jauge de prospérité (organiser le mariage de Birgit c’est bien, mais c’est à la fin qu’ils sont payés).
  • Auberge du Pont : 2 points de prospérité en moins (Libération de Turdan, N’organisent pas le mariage de Birgit).

Séquence(s) à (potentiellement) débuter durant la prochaine session :

  • R2 : Des mouvements de troupes
  • Toujours sur l’intrusion, qui pourront entraîner A7.
  • D2 : La tentative de recrutement des PJ par les Ifriers < peut-être que les ifriers vont demander à Rolovin de se positionner, puique le fils de Tobias en veut à son père de collaborer. Reste à trouver quoi lui faire faire. Et du coup pourquoi ne pas déclencher P2 : Une visite chez l’apothicaire.
  • P5 : l’enlèvement d’un enfant prodige (qui sera l’occasion de mettre un peu plus en avant Enguerrand d’Orville et Anthelme)

Séquence(s) à continuer durant la prochaine session :

  • A1 : Le mariage de Birgit et Tobias

Séquences en attente de réaction des PJ :

  • D1 : La fièvre magique
  • R1 : Aux abonnés absents

Séquences en vue :   

  • A3 : Le Commandant et la mère spoliée
  • P3 : Le retour des enfants prodiges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *